Guitaristes de légende

Les guitaristes légendaires

Une page dédiée aux guitaristes " légendaires" du moins ceux qui pour moi ont fait évoluer la guitare, qu'ils soient décédés ou encore de ce monde. Je suis resté très seventies donc ne m'en veuillez pas. J'espère que cette page vous plaira.

Un petit commentaire en face chacun détaillant leur parcours musical, mes albums préférés, etc....... Bonne lecture

Zag

Guitaristes 1

Jeff Beck

Le guitariste qui passe du Blues au Jazz rock en passant par la " case " Funky et même un mélange electro ( derniers albums)

Un jeu vraiment particulier car tout est joué sans médiators et  un gros emploi du vibrato......

Groupes: Yardbirds, Jeff Beck's group, et himself ( lui même)

Mes albums préférés:

Ritchie Blackmore

 

Un guitariste hors pair quand à ses phrases ton demi-ton ou des gammes mineures bien remaniées......Une solide formation classique ce qui lui permet de bien mélanger le tout et d'avoir un jeu extraordinaire  et une superbe inspiration

Groupes: Deep Purple, Raimbow, Blackmore night's

Albums: Made in Japan

Guitaristes 2

Eric Clapton

Eric Clapton (Eric Patrick
Clapp) né le 30 mars 1945 à Ripley est élevé par ses
grands-parents maternels, et qui lui offrent sa première guitare
(une Höfner ) pour ses 14 ans.Sa première approche du blues lui
vient d’une écoute assidue de musiciens de Blues tels que Robert
Johnson Big Bill Broonzy … Il entre dans son premier groupe  »
les Roosters  » (63), et juste après rejoint les Yardbirds,
groupe dans lequel il laissera son empreinte , c’est d’ailleurs de
là que vient son premier surnom « Slowhand » (main douce ou
selon main lente) .En décembre 63 , il enregistre avec Sonny Boy
Williamson, avant de quitter le groupe, Il sera remplacé par le non
moins célèbre Jeff Beck entre temps  » God  »
rejoint le groupe du buesman John Mayall et son groupe les
Bluesbreakers,. L’album Bluesbreakers with Eric Clapton est adulé
lors de sa sortie (1966), et du coup classe le guitariste parmi les
meilleurs instrumentistes de sa génération.

   
En
1966, il fonde le premier « power trio » « Cream »
avec Jack Bruce à la basse et Ginger Baker aux drums, un super
groupe de blues rock . Le groupe se sépare en novembre 1968, après
les albums Fresh Cream, Disraeli Gears, Wheels of Fire et Goodbye.
Entre temps, Eric Clapton participe aux enregistrements d’Aretha
Franklin, George Harrison, Jackie Lomax et il est invité à faire le
solo de « While My Guitar Gently Weeps » des Beatles. En
1968, il fait également partie du  » Rock and Roll Circus »dans
la tournée des des Stones. Ensuite Eric fonde le trio  » Blind
Faith  » avec Steve Winwood et Ginger Baker, avec pour nom celui
du groupe. Il est invité à participer au groupe de John Lennnon
« Plastic Ono Band  » en 69 (album Live Peace in Toronto,
1969), rejoint également le duo Delaney & Bonnie (album « On
Tour with Eric Clapton) », Ce guitariste sort son premier albu
solo , intitulé « Eric Clapton », on y trouve les morceaux
 After Midnight  » de JJ Cale et « Let it Rain »,

    Début 1970, George Harrison, son ami, l’invite sur son
album « All Things Must Pass » et, dans la foulée forme
Derek and the Dominos  Jim Gordon ,Booby Whitlock et Carl Radle, Duane
Allman, et cette formation composera  » Layla  »
, (morceau qu’il jouera pratiquement à chacun de ses concerts) il
s’en suit un double album en 1971.

   Clapton , déprimé par la bouderie des fans pour cet
album chûte dans l’héroïne, vivant tel un ermite, éloigné de la
scène et des musiciens. Un peu plus tard il participe au « Concert
for the Bangladesh » de son ami Georges Harrison au Madison
Square Garden de New York.,Un autre ami lui tend la main en la
personne de Pete Townshend qui l’invite à le rejoindre pour un
concert au « Rainbow Theatre » de Londres » en janvier
73,
     
Slowhand joue également dans l’opéra célèbre des
Who  » Tommy » (1974), version filmée du rock opéra des
Who. Slowhand , enregistre un album à Miami « 461 Ocean
Boulevard  » Miami., Un son amélioré ( à mon humble avis),
on trouve sur cet album la chanson de Bob Marley.  » I Shot
the Sheriff « .

     Le renouveau de Clapton ne le fait pas moins enregister
des albums solo à la vitesse d’un par an,dans ces albums E,C vise
les States, Sa maison de disque édite le coffret Crossroads 2 ,
surtout orientée sur les années 77, et qui sera le meilleure vente
d’album de sa carrière.

    Dans l’ordre il enregistrera des albums plus aboutis,
comme « No Reason to Cry », E.C. Was Here,dont des titres
comme  » Wonderful Tonight « , « Lay Down Sally » et
« Cocaine ». Puis vient « Backless » (78) , donnant
lieu à une tournée européenne. Lalbum  » Just One Night (80)
du live à Budokan au Japon, est le résultat de cette tournée
,,,

   
Durant les années 1980, il fera de nouvelles
participations sur des albums pour ses nouveaux amis tels que Phil
Collins (qui le produira ensuite), Roger Waters , et Ringo Starr,

 

     A nouveau, l’abus d’alcool atteint « God » et
il va jusqu’à faire une cure de désintoxication, Il revient en
studio pour un autre album « Money and Cigarettes » album
très réussi,

Phil Collins, produit deux albums pour son ami :
Behind the Sun, et August. En 1986, il joue au festival de Montreux
accompagné d’Otis Rush et de Luther Allison puis Robert Cray.
« Journeyman » est enregistré fin 89,

 

     Début 90 il fera pas moins de 18 concerts au »
Royal Albert Hall », en quatuor, avec un orchestre de treize
musiciens, L’album « 24 Night » est issu de la deuxième série de
représentations, Le décés de son fils Connor, tombé d’un immeuble, le plonge dans un nouveau mutisme, mais il
écrit une magnifique balade pour lui, le titre  » Tears
in heaven » faisant partie de l’illustration du film  » Rush
« qui deviendra son plus gros succés depuis les années78,

    On notera l’album « Pilgrim » avec  » River of tears  »
et le double album  » Unplugged  » en acoustique qui sera
vendu à quinze millions d’exemplaires,

   
Année 94 il
revient aux raçines le blues avec  » From the craddle « ,
puis « Change the world « et un album avec B B K ing « Ridding
with the King « , Puis deux albums qui passeront inaperçu ,
« Reptile  » (2001) et  » One more car, one more rider »
(2002), Eric Clapton organisera aussi un concert hommage à son ami
de longue date Georges Harrison, en 2002. Un LP dédié à Robert
Johnson, celui même qui lui a donné la passion de la guitare et
bien sur du Blues, L’album sera une parfaite réussite, Une
reformation éclair de Cream (2005), puis un album n’ayant pas
déclanché une vrai émeute « Back Home « . En 2006 il
enregistre avec un de ceux qui l’ont inspiré ,,, J.J. Cale avec
l’album  » The Road to Escondido « . l’album de blues et de
rock intitulé tout simplement « Clapton, En 2013 il crée son
propre label « Old Sock  » A notre époque ( 2016/2017)
Clapton parle d’arrêter là mais non sans sortir un dernier
album ( encore) de Blues ,,,, « I still do « et de collaborer
sur le nouvel album des Rolling Stones ,,
,

Steve Howe

Surtout connu dans le groupe "Yes" Steve  possède un jeu bien particulier lui aussi ayant une formation classique, ce qui s'entend dans sa manière de jouer. Un jeu très fluide.

Groupes: Yes,Asia

Albums: Triple Yessongs,The beginnings

 

Guitaristes 3

David Gilmour

Après le départ de Syd Barret le guitariste leader des Floyd, David le remplace et de là apparaît un nouveau " style"  pour les flamands roses. Pour ma part le Gilmour ci dessus cité a apporté un grand plus  notamment dans l'album " Pipers......." et le vrai  premier son Gilmour (solos) apparaît (pour moi) dans le fabuleux "Dark side of the Moon".Un jeu très soft avec pas mal de Bends interessants.

Groupes: Pink Floyd, David Gilmour ( solo)

Albums: Dark side of the Moon, Wish you were here, The wall.

Rory Gallagher

Rory Gallagher (né à Ballyshannon en Irlande, décédé le à Londres,  Il est guitariste chanteur de blues-rock, producteur compositeur  et notamment connu pour sa formation : le groupe »Taste ». et aussi  pour sa carrière solo.

Il fait ses débuts en tant que guitariste  professionnel dès l’age de  15 ans, en entrant au sein de  « Fontana » mais  il quitte se groupe très rapidement pour fonder Taste  en 66 . Le groupe se sépare deux ans après , laissant deux albums à leur actif. Rory se lance dans une carrière solo,recrutant le bassiste Irlandais Gerry Mc Avoy, et Wilgar Campbell comme batteur ( ces deux musiciens jouaient avec lui dans le groupe « Deep Joy « . il enregistre en 1971  un album eponyme , et sort un des trois « live in Europe » » avec cette équipe. En 1972  Wilgar Campbell  ayant la phobie de l’avion, quitte le groupe et il est  immédiatement  remplacé par Rod De’Ath.  A la fin du contrat avec sa maison de production Rory fonde son propre label « Capo Records’ et ceci lui permet d’entreprendre certaines choses qu’il ne pouvait accomplir en tant qu’artiste produit. Rory Gallagher arrive à avoir une  notoriété Européenne dans  les 70’s , avec ses deux albums  Blueprint, Deuce, et Tattoo.

Le premier album sous son propre label est « Defender’  un album qui fait le lien avec « Jinks », paru cinq ans plus tôt . Après le dernier album  »  Fresh evidence » en 90  sorti en 1990,. Gerry Mc Avoy (Avoid) quitte le groupe l’année suivante afin de débuter sa carrière solo. Peu de temps après c’est au tour du batteur Brendan O’Neil de quitter Rory avec Gerry pour former  un autre groupe .  Rory choisit le batteur Richard Newman le bassiste
David Levy , mais aussi un claviériste  Jim Leverton assisté par  John Cooke, lui même ayant participé sur l’album  » Defender » Avec cette formation Rory n’enregistrera malheureusement aucun album. Jusqu’à sa mort , Rory  changera de musiciens assez souvent jusqu’à son décés.

Il aura quand même sorti  11 albums studio et 3 lives « Blueprint » et « Tattoo  (73), « Irish tour » (74), en 1975 Agains’tthe grain dont la jaquette montre sa célèbre strato marron ,toute dégarnie de ses peintures…,puis « Calling Car » (76) .Comme pour toutes les stars décédées, il sortira pas mal de compilations…buisness is  buisness !!! Il avair même été invité par les Stones pour le rejoindre après le départ de Mick Taylor mais c’est Ron Wood qui ravira la place au sein des  « Pierres qui roulent. Rory tournait à pas moins de 200 concerts annuels.

Rory connaît une pèriode sombre due à l’alcool durant les 80’s, mais sort quand même trois  albums. En effet Rory est apeuré par l’avion et  mélange des calmants avec  beaucoup d’alcool, le résultat est tel qu’il est malade du foie dans les années 90. La transplantation réussit mais son organisme  la rejete  et Rory Gallagher décéde à 47 ans.

Ce pionner du blues rock est reconnu comme l’un des musiciens les  plus marquants de l’histoire. Il a vendu pas moins de 30 millions d’albums !

Mes albums préférés ( tout est relatif !) :Live Taste, Tatto, Jinks, et le fabuleux « Irish tour » dans son pays d’origine qui le vénérait et lui attribuait un rôle de rassembleur en son pays bouleversé par toutes les manifestations sanglantes que l’on y connait.

Guitaristes 4

Stevie Ray Vaughan

Le guitariste très inspiré par Jimi Hendrix ( dont il prendra l'accordage et les positions style guitare dans le dos  ou jouer avec les dents ( hum) . Il écoute aussi les Yardbirds les frères King, Otis Rush ou Buddy Guy, et s'inspire de leur Blues.

Groupes: En 1967, il joue au sein de "Brooklyn Underground Il est même  bassiste  au sein du groupe " Texas Storm", groupe formé par son frère Jimmy, et  plus tard  lors de leur départ pour Austin, il s'enrole dans  un groupe qui joue des reprises "Liberation". près de nombreux groupes, il forme Double Trouble. Il joue sur un des morceaux de David Bowie, Let's dance.Vers les années 80 il suit une cure de desintoxication ( alcool et drogue) et s'en sort.

Il décédera en Août 90 dans  un accident d'hélicoptère, causé par le brouillard.Il était en tournée avec Eric Clapton.

Albums: Texas Flood, Could'nt stand the weather, Soul to soul.

 

 

 

 

Mike Taylor

Mick Taylor
est un
guitariste
anglais né
en 1949 à
Welwyn Garden City (GB)

A l’age de 18 ans, Mick Taylor débute au sein du
groupe les Bluesbreakers avec John Mayall , il y reste durant deux
années participant à cinq albums (dont deux en live) .

Fin mai 1969, il remplace Brian Jones dans les Rolling
Stones débutant le jour de l’ hommage à Brian, deux jours après sa
mort à Hyde Park, devant pas moins de 500 000 personnes ! Peu de
temps avant la mort de Brian Jones, Mick Jagger avait contacté John
Mayall lui demandant si il ne connaissait pas un bon guitariste ,
Mayall lui propose son propre guitariste des rumeurs de départ
circulant au sein du groupe…

Mick passe cinq ans avec les Stones participant à
l’enregistrement de sept albums dont Let it bleed, Styky Fingers,
Exile on main street…

Dans le groupe, Mick Taylor n’a juste été crédité
que d’un seul titre:  » Ventilator Blues » alors qu’il
affirme de son côté qu’il a participé de manière importante.à
la composition de cinq autres titres aussi,
: « Time
Waits for No One « , »Sway », « Moonlight Mile »

et  » Tops », un final de Goast Head Soup paru dans
l’album Tattoo You plus de sept ans après son départ.Mick a quitté
les Stones et a été remplacé par Ron Wood, Cette experience lui
laisse un assez mauvais souvenir de par les moqueries de Keith
Richards et d’un étouffement total,des suppressions de certains de
ses solos sur les albums durant le mixage et l’abus de drogues
également,

Mick Taylor fera quelques tournées, avec Jack Bruce,
Alvin Lee (82) il jouera une année avec John Mayall , en 83 avec
Bob Dylan et encore aux côtés de Billy Preston. Il jouera également
sur des albums de Ron Wood , Percy Sledge , Bill Wyman et Al Kooper,

Son premier album solo bein que salué unaniment par
la critique n’aura aucun succés commercial, Il « tourne »depuis très peu

En 1979, il sort un premier album solo, bien accueilli
par la presse et les critiques, mais qui ne connait aucun succés
commercial ,,,Mick tourne de façon irrégulière avec Johnny
Cpeland, Grateful Dead, Joe Walsh et Dick Rivers.

Keith Richards, a dit qu’il avait nui au principe des
Stones et qu’il n’était pas une bête de scène pour les tournées
( ereintantes de Stones ) et que lui et Mick n’avaient pas fait le
bon choix, Il dira une chose positive le concernant, à savoir que c’était un
excellent musicien de studio,

Mick Taylor a enregistré plusieurs titres avec Keith
Richards, en 1975 et 1988. Il a également été présent sur scène
et à des émissions de radio, .des Stones.

 

Lorsque Bill Wyman quitte les Stones en 93, il est préssenti comme guitariste, pendant que
Ronnie tiendrait la basse,,,L’idée ne convenant pas à Jagger
l’affaire est vite entendue,

En novembre 2012, il remonte sur scène avec les Stones
à Londres pour leur nouvelle tournée et il juera sur « Midnight
Rambler », Sa réintégration  » plaisant  » aux fans ils
l’embarquent avec eux pour jouer sur quelques titres « Midnight
Rambler », »Can’t you here me knocking »,
« Sway
« et sur le morceau final, Satisfaction.

Mes albums »conseil »:  Sticky Fingers ( Stones 71 )
Get yer ya yas out (Stones 70) exile on Main Street (Stones 72

En solo :Mick Taylor (79)

 

 

 

Guitaristes 5

Keith Richards

Mister riffs le guitariste et compositeur des Stones m'a toujours époustoufflé par ses riffs quiont fait les Rolling Stones. Souvent " armé " d'une télécaster, dont il enlève volontairement la corde Mi (grave) jouant en open tuning de Sol.

Je ne peux parler plus de ce guitariste atypique, car il y en a trop à dire, il a traversé des décennies et reste toujours égal à lui même.Lorsqu'onlui demande quand il compte arréter les tournées , il répond texto " Quand j'aurais cassé ma pipe "y a qu'à voir !!!

Albums: Albums des Stones ( la plupart) et en solo " Main Offender "

B.B.King

(Blues Boy King) né le 16 septembre 1925 dans le Mississipi et décédé en Mai 2015, est considéré comme un des plus grands guitaristes de blues.

Le garçon sera  élevé par sa grand-mère maternelle, Elnora Farr, à Kilmichael. Il chante très jeune dans le chœur gospel de l’église baptiste de sa ville, et vers l’age de 12 ans ,son cousin lui offre sa première guitare. Après avoir quitté sa  ville natale pour travailler il commence à jouer,en 1943 dans un premier groupe « The famous St John  Quartet » qui passe sur les radios locales ou même dans  des églises. Ensuite  il « suit » le guitariste/chanteur Bukka White, puis retourne au Mississippi en 1948 et se produit dans une émission radio du moment animée par Sony Boy  Williamson, et c’est ainsi qu’il commence à acquérir un auditoire fidèle. Le prénom « BB » vient d’une émission où il a été disc jockey se faisant appeler Blues Boy. Le nom d’une future légende venait de voir le jour.

La première influence de BB King a été le gospel ,Puis il a entendu Blind Lemmon Jefferson ce qui lui a appris  à jouer  » à l’oreille » pour  pouvoir jouer du blues traditionnel . Il a ensuite découvert T Bone Walker qui lui, jouait un blues plus complexe,en  utilisant les accords classiques de jazz. Il a ensuite appris du guitariste de jazz de l’orchestre de Benny Goodman,  Charlie Christian qui lui utilisait des accords diminués. Puis aussi après  l’écoute de Django Reinhardt de qui il a repris les mélodies chromatiques. Il est un des précurseur du  » Bend  »  ( art de monter la corde d’un ton et plus, en la tirant vers le haut)

En 62, il signe avec ABC-Paramount Record, et en novembre 1964  enregistre son album live  le plus connu, « Live at the Regal ». Il connait ensuite le succés (69) avec son fameux titre  » The trill is gone » Il assure dans la même année la première partie des Rolling Stones dans leur tournée Américaine. Il collabore en 88 avec le groupe U2 sur un titre  » When love comes to time « . Il enregistre, en 2000, aux côtés d‘Eric Clapton l’album « Ridding withe King ».

Il attaque sa tournée d’adieux en 2006 avec Gary Moore . Puis Il reprendra en 2009 pour quelques participations à des concerts ,avec Eric Clapton  pour le festival « Crossroad guitar festival  » et terminera avec le Grand Rex à Paris, en 2012 .

B B King décède le 14 Mai 2015, des suites d’une mort naturelle, laissant ainsi un souvenir intarissable de l’un des plus grands joueurs de Blues.

Ses  influences viennent de T Bone Walker à la découverte Django Reinhardt dont il a repris les mélodies chromatiques , en passant également par Blind Lemmon Jefferson et  Charlie Christian . Ensuite,Il monte  un groupe  » B.B King Rewiew » avec George Coleman, Floyd Newman, Georges Joyner et Ted Curri.

Albums:  Live at the Rigal, The trill is gone, Lucille, Rattle and Hum ( U2),  Ridding with the King ( avec Eric Clapton).

Anecdote :

Sa guitare de prédilection et fidèle compagne  était surnommée  « Lucille« . Ce nom venu d’une  histoire qui s’était passée dans un bar après le concert , après que le feu se soit déclaré , B B King bravant les flammes revint récupérer sa guitare…..quelques  jours après lorsqu’il apprit  d’où était partie cette altercation, qui était au sujet d’une fille nommée Lucille … Un souvenir marquant pour le roi King !

Guitaristes 6

Jimi Hendrix

On ne peut passer Jimi Hendrix, celui qui a révolutionné la guitare électrique, surtout à Woodstock où il a interprété l'hymne national Américain, faisant pleurer sa strato, et même en la brûlant sur scéne, en  hommage aux G.I au Vietnam.

Je ne revendiquerais pas mon jeu ou une influence quelconque ,comme mes chers confrères guitaristes ( est ce  une  mode ?), mais j'ai écouté , j'ai adoré...............Tous les grands guitaristes comme Clapton, Beck etc.......avouent avoir bossé et été estomaqués par le  jeu  Hendrix..............Stevie Ray Vaughan lui a rendu un bien bel hommage par quelques reprises.Il était considéré comme le meilleur musicien du XXème siècle. Il a aussi été l'inventeur de la pédale Wha Wha et un innovateur en tant qu'enregistrement studio.Sur scène il jouait une guitare droitier alors qu'il était gaucher et avait monté ses cordes dans le sens conformément à cette  inversion.

Dommage il est parti trop  tôt, il nous aurait encore " régalé ' pendant  longtemps.

Groupes:  Jim Marshall Hendrix de son vrai nom , joue dans divers groupes de Rythm and Blues, avec Ike and Tina Turner, Little Richard. Il est remarqué par Chas Chandler, qui lui propose d'enregistrer  un single. Il accepte mais demande à rencontrer le guitariste dont tout le monde parle , Eric Clapton. Il change son pseudo de Jimmy en Jimi Hendrix, interprète Hey Joe, et de là démarre une grande, mais trop brève carrière. Jimi Hendrix Experience son groupe..............

Albums: Are you experienced, Axis Bold as love, Electric Ladyland, Gibsy Sun and Raimbow, et Band Of Gypsys

 

Django Reihardt

 

Django Reinhardt (Jean Reinhardt), est un guitariste de jazz  né le à Liberchies en Belgique et décédé le  16 Mai 1953 en France.  Le guitariste  est porteur d’un nouveau stye de Jazz le  » jazz Manouche ». En effet, Il est issu d’une famille « Sinti  »  plus communément appellée  » Manouche ». il est encore
aujourd’hui un des guitaristes les plus respectés et influents de l’
histoire du jazz. Gravement blessé dans l’incendie de sa roulotte,
il gardera toute sa vie les séquelles de ses brûlures à la main gauche ,ceci l’ayant obligé  à retravailler une  nouvelle technique de jeu . Il est dit que durant son hospitalisation  son frère Joseph ( Nin-Nin) lui offrit  un banjo , la guitare reproduisant un son trop puissant  dans l’hopital où il était soigné. De sa descendance plusieurs de ses fils sont également devenus guitaristes on notera Lousson Reihardt, Babick Reihardt et David Reinhardt (tous trois ses fils) .

Django apprend la musique avec le violon. Plus tard il
rencontrera, le banjo-guitare avec celui de son oncle ( à 12 ans), son
nouvel instrument. Le jeune Django fait son apprentissage  tout en observant avec attention les musiciens du campement, et  très rapidement, possède une dextérité incroyable.  Il débute
dans l’orchestre de son père, vers l’âge de douze à treize ans,
il joue également du banjo-guitare dans les cours d’immeuble, dans la rue puis
dans certains cabarets ou bars, en continuant de jouer surtout pour
son propre plaisir.

Il est repéré par l’accordéoniste de bal Vetese
Guerino
qui le convainc de l’accompagner. La réputation du jeune
virtuose se répand chez les amateurs de musique et, en 1928,
l’accordéoniste
Jean
Vaissade
permet à Django d’enregistrer son premier disque.

La même année, le chef d’orchestre Jack Hylton
impressionné par la virtuosité de Django, lui propose de l’engager
dans sa formation de musique populaire, qui doit se produire à
Londres. Mais le destin bouscule le projet : Un peu avant le départ pour la tournée , le 26 Octobre 1928 , l’incendie de la caravane
familiale lui occasionne de nombreuses brûlures ( jambe droite et
main gauche) et  le font passer 18 mois à l’hopital, Django ayant perdu
l’usage de deux doigts !

En 1930, Django Reinhardt a développé une toute
nouvelle technique guitaristique, d’autant plus exceptionnelle
qu’elle n’emploie que deux doigts de la main gauche (index et
majeur) pour les solos. Entre temps la guitare a
gagné sa place au sein des orchestres de Jazz, cette nouvelle musique
venue des States. De là les contacts sont nombreux pour ce génie de
la guitare jazz, et les premiers contacts de Django avec la musique vont de
Duke Ellington, Joe Venuti, Eddie Lang et même Louis Amstrong,
sont pour lui une « claque ».  C’est
Emile
Savitry
qui les lui fait découvrir, en lui  faisant écouter leurs
disques.

Django joue à Toulon
(Coq Hardi) puis au « Lido » et au « Palm
Beach »
de
Cannes
avant de rentrer à Paris où il joue dans « La boîte à Matelotss,
et fréquente les jazzmen Stéphane Mougin ,André Ekyan, Alix
Combelle
,

1931
, il joue dans « l’Orchestre d’un club » dirigé par
André
Ekyan
, au côté d‘Alix Combelle et Stéphane Grappelli ,

Ils fondent (1934) avec Stéphane Grappelli le
« Quintette du hot club de France  » . Le groupe comprend également
son frère , « Nin-nin », ainsi que Roger Chaput à la
guitare, Louis Vola à la contrebasse. Ces musiciens  » hors
pair » crééent une musique innovante remportant un énorme
succès, enregistrant de nombreux disques et  en jouant dans l’Europe
entière avec à leurs côtés les meilleurs musiciens de l’époque,
tels que Coleman Hawkins, Benny Carter, Rex Stewart, les
connaissances musicales de Django lui font gagner , (quoique auto didacte) leur respect, Le  chanteur Jean Sablon, l’ayant découvert, l’engage et arrive aussi  à imposer Django dans les studuios d’enregistrement  ( 1933)

Django enregistre le titre magnifique  » Nuages  »
(1940)  en complicité avec le saxophoniste de jazz Hubert Rostaing,
Durant la guerre il tente une formule  » Big Band » , puis
enregistre avec l’orchestre de Pierre Allier, Plus tard il ouvre un
club à Paris  » Chez Django Reinhardt « . A la libération
Django enregistre avec son ami Stéphane Grappelli une version
improvisée de  » La Marseillaise » qui fera scandale ,

C’est ensuite l’un des premiers en France à
comprendre cette musique qu’est le Be Bop venue des Etats – Unis , amenée par Charly Parker et Dizzy Gillepsie Dans ses
compositions, il intègre avec brio ce style tout en restant fidèle
à sa musique de prédilection à savoir le Jazz.

La guerre terminée ,reprise de tournées et
enregistrements du « Hot club de France » , et c’est là que Django,
pendant la tournée rencontrera (jouant même à ses côtés)  Duke
Ellington.
Mais cette association ne convient nullement à Django
qui avait rêvé de tout autre chose  Ne maîtrisant pas l’anglais, et
habitué à la liberté dans sa vie de nomade, il en prit peine. De plus
la discipline très stricte des Big Bands , et par le fait que Duke
n’avait pas réellement intégré Django dans ses arrangements, et
le faisait vraiment jouer en fin de spectacle, La déception sera
rude de ne pas être reconnu ,,,

Ayant tourné dans tous les Etats-Unis , même au
Canada, son passage faisait toujours sensation. Son jeu trouvé exceptionnel par les amateurs de Jazz , C’était la seule vedette de jazz
non américaine (avec Grappelli). Il fait une pause
musicale , s’adonnant à ses autres passions ( pêche, peinture,,,),mais cela ne l’empêche pas de « remonter « le
« Quintette » aves son ami Stéphane Grappelli et d’enregistrer quelques titres, qui restent une totale et exceptionnelle démonstration
de technique.

En 1951,
il s’installe à Samois-sur-Seine pas loin de près de
Fontainebleau son jeu devient plus inspiré et joue aussi avec des
amis musiciens dont, Bernard Peiffer, Pierre Michelot,Hubert et
Raymond Fol, et  Jean-Louis Viale.

Il part en tournée en 1953 avec Normann Granz
directeur de l’orchestre  » Jazz at the Philarmonic », Eddy Barclay, de son
côté lui fait enregistrer 7 ou 8 titres qui lui serviraient de
genre de carte de visite, surtout pour les States, L’impact de ces
morceaux géniaux va beaucoup marquer les amateurs de jazz et le
monde entier de la guitare ,qui s’evertura à les jouer.

Le dernier disque de Django en Avril 53 , accompagné
du pianiste Martial Solal ,Pierre Michelot à la contrebasse ,Pierre
Lemarchand
à la batterie, et Fats Sadi Lallemant au vibraphone.

Django décède en Mai 1953 des suites d’une hémorragie
cérébrale , Django Reinhardt repose depuis à Samois-sur-Seine.

Il laissera un grand héritage de la musique Jazzy ,
du Be Bop, et beaucoup de guitaristes travailleront ce « style  »
de légende durant des décennies.

Discographie :

Django Reinhardt and the Hot Club Quintet (1951)
At Club Saint-Germain (1951)
• Django Reinhardt et Ses Rythmes (1953)
The Great Artistry of Django Reinhardt (1954)
Django’s Guitar (1955)
Django Reinhardt and His Rhythm (1959)
Routes to Django Reinhardt (1980)

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.